du Centre

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dans ce contexte de crise, l'AG de la Confédération paysanne du Centre sera consacrée à l'élevage En présence de Laurent Pinatel (porte-parole national)

22.03.2016

Laurent Pinatel (porte-parole national de la Confédération paysanne) sera présent à l'Assemblée générale de la Confédération paysanne du Centre dont l'après-midi sera consacré à l'élevage.

Rappelons que la crise de l'élevage sévit encore, qu'elle est la conséquence de choix politiques et qu'il est temps pour l'agriculture de changer de cap !

RDV PRESSE le 22/03, 16h30, avec les paysans de la Conf' Centre et L Pinatel chez P Prognon (41)

La crise globale qui touche l'élevage est la conséquence de choix politiques.

Les politiques toujours plus libérales abandonnent les éleveurs aux mains d'un marché volatil et sans aucun outil public de régulation depuis la fin des quotas. Résultat ? Une production disproportionnée par rapport à la demande, des prix en chute, des éleveurs en surcharge de travail, non rémunérés, des cessations d'activités qui dévitalisent les territoires… et une pression des éleveurs à l'industrialisation, alors même que c'est cette industrialisation qui cause leur perte…

Dans le même temps, nos normes politiques, sociales et environnementales menacent de s'écrouler avec les accords transatlantiques de libre-échange.

Le modèle libéral industriel a prouvé son incohérence, et sans un changement de cap, l'élevage est menacé de disparation.

La Confédération paysanne n'a eu de cesse d'alarmer les politiques et de proposer d'autres solutions pour produire différemment : encadrement de la production, soutien aux petites fermes, autonomie, diversification (polyculture-élevage), qualité, recentrage sur le marché intérieur plutôt que sur l'export, harmonisation par le haut des normes sociales et environnementales… pour offrir aux jeunes d'autres opportunités d'installation que celles imposées par le système.

Dans le même temps, les enveloppes dédiées au soutien de pratiques écologiques (aides à l'Agriculture Biologique – conversion et maintien - et Mesures Agro-Environnementales et Climatiques - MAEC) sont largement insuffisantes : trop de paysans n'y ont pas accès.

Ne nous laissons pas gagner par une industrialisation aux conséquences néfastes

sur les hommes, l'emploi, l'environnement, l'alimentation et la vie locale,

Choisissons un autre avenir pour l'élevage dans notre région !


Contacts :
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Copyright Confédération paysanne du Centre