du Centre

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dans ce contexte de crise de l’élevage, la Confédération paysanne du Centre interpelle ses élus pour une autre politique agricole

01.08.2015

La Confédération paysanne du Centre se mobilise auprès des éleveurs pour la reconnaissance de la crise de l'élevage et la mise en place de solutions urgentes. Il ne s'agit pas de réajuster un système à la marge et dans un court terme, mais bel et bien de le repenser dans sa globalité.

 

Les politiques européennes abandonnent l'élevage aux mains d'un vaste marché toujours plus volatil. Nos normes politiques, sociales et environnementales menacent de s'écrouler avec la signature des accords transatlantiques de libre-échange, les outils européens de régulation sautent, comme la suppression des quotas laitiers, la production de lait disproportionnée par rapport à la demande explose, les prix chutent… Cette fuite en avant du libéralisme, de l'industrialisation et du « toujours plus » cause la disparition de nos éleveurs qui ne parviennent plus à vivre de leur travail, mais aussi celle d'une alimentation saine et locale, du bien-être animal, de notre environnement et de la vie de nos territoires. S'ajoutent à ce système défaillant des aides de la PAC* inégalement réparties.

 

La Confédération paysanne du Centre plaide pour une reconnaissance de la crise de l'élevage et la mise en place urgente de solutions pour nos éleveurs. Nous revendiquons un encadrement politique par la puissance publique du marché, notamment au niveau européen : régulation des marchés et d'une production adaptée à nos besoins, transparence des marges faites sur les produits de l'élevage par les entreprises de transformation et de distribution, répartition plus juste des aides, recentrage de la stratégie sur la reconquête du marché intérieur et l'exportation uniquement créatrice de valeur ajoutée,solidarité entre pays(ans) européens, harmonisation par le haut des normes sociales et fiscales, abandon des négociations des accords de libre-échange. Nous souhaitons ouvrir aux jeunes éleveurs d'autres possibilités que celles imposées par le système, notamment pour les installations de fermes petites et moyennes.

 

C'est pourquoi nous interpelons les élus et les préfets de la région pour nous aider à reconstruire une politique agricole au service de notre souveraineté alimentaire, de l'emploi paysan et de campagnes vivantes !


Contacts :
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Copyright Confédération paysanne du Centre