du Centre

ACTIONS SYNDICALES

Menace des 1000 vaches en région Centre… Mobilisez-vous aux côtés de la Confédération paysanne

16.02.2016 .


16.02.2016 Le 16 février 2016 à Romorantin, la laiterie de Saint-Denis de l’Hôtel (GIE laitier du bassin de la Loire) invite à sa rencontre annuelle Michel Welter pour présenter l’usine des 1000 vaches dont il est le directeur : quel avenir de l’élevage souhaitons-nous en région Centre ? PAYSAN(NE)S venez nombreux le 16/02, 9h30, salle Pyramide, pour défendre une autre agriculture RDV PRESSE le 16/02 9H30 devant la salle Pyramide, espace François 1er, Av. de Paris, Romorantin

Les conséquences néfastes des fermes-usines comme les 1000 vaches en termes d'emplois, d'environnement, d'alimentation et de dynamique locale sont bien connues. En termes d'emplois :

- l'installation d'une usine comme les 1000 vaches ne permettrait qu'à 1 éleveur sur 15 de subsister

- une généralisation de cette usine en région Centre ferait passer le nombre d'élevages de 948 à 63 !

Les critiques sont nombreuses : conséquences d'un prix du lait « 1000 vaches » à 270€ la tonne (faussé par un coût de production artificiellement abaissé par la captation de nombreux soutiens publics), destruction d'emplois, irrégularités du projet, logiques d'accaparement (foncier, subventions publiques…), montages sociétaires, flux logistiques mondialisés, impact sur l'environnement…

L'opposition à cette usine ne fait qu'augmenter, mais il semble qu'être la 360ème fortune de France permet de s'affranchir des lois et de la volonté des citoyens.

 

Or les 1000 vaches ne sont qu'un symptôme de la crise globale qui touche l'élevage etquiest la conséquence de choix politiques.

Les politiques toujours plus libérales abandonnent les éleveurs aux mains d'un marché volatil et sans aucun outil public de régulation depuis la fin des quotas. Résultat ? Des éleveurs en surcharge de travail, non rémunérés, des cessations d'activités qui dévitalisent les territoires…

 

Le modèle industriel a largement prouvé son incohérence, et sans un changement de cap, l'élevage est menacé de disparation.

La Confédération paysanne n'a eu de cesse d'alarmer les politiques de ces conséquences et de proposer d'autres solutions : encadrement de la production, soutien aux petites structures, autonomie, diversification (polyculture-élevage), qualité, recentrage sur le marché intérieur plutôt que sur l'export... L'augmentation de la valeur ajoutée passe surtout par un travail de diminution des charges pour augmenter la marge unitaire de production.

 

Mobilisons-nous pour choisir l'avenir de l'élevage dans notre région,

Ne nous laissons pas gagner pas ces fermes-usines sur-subventionnées destructrices

d'un élevage paysan plus respectueux des hommes, de l'environnement et de nos territoires !


En téléchargement :

    Tract Conf Centre Laiterie St Denis 2016
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Copyright Confédération paysanne du Centre