du Centre

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Confédération paysanne du Centre appelle la Chambre régionale d’agriculture à dire non aux accords transatlantiques de libre-échange : ils ne feront qu’aggraver la crise agricole

25.09.2015

Pour la prochaine session de la Chambre régionale d'agriculture le 25 septembre 2015, la Confédération paysanne du Centre a déposé une motion contre les accords transatlantiques de libre-échange. S'ils sont signés, ces accords auront des conséquences sociales, environnementales, économiques désastreuses et ne feront qu'empirer irrémédiablement la crise agricole actuelle.

 

La Commission européenne a, dans le plus grand secret et le plus grand mépris démocratique, obtenu mandat de la part des états membres pour négocier des accords instaurant un vaste espace de libre-échange entre l'Union Européenne, les Etats-Unis et le Canada. Les politiques européennes ont d'ores et déjà commencé à abandonner l'agriculture aux mains d'un marché toujours plus volatil : nos normes politiques, sociales et environnementales menacent de s'écrouler, les outils européens de régulation sautent, comme les quotas laitiers, certaines productions disproportionnées par rapport à la demande explosent, les prix chutent, les paysans ne peuvent plus vivre de leur travail… Nous refusons cette oligarchie de l'Organisation mondiale du commerce et des multinationales qui imposent à l'agriculture de s'industrialiser toujours plus au détriment de l'emploi paysan, des droits sociaux, de l'environnement et de nos productions locales.

La Confédération paysanne plaide pour une reconnaissance de la crise agricole imputable à ce libéralisme effréné et, au nom de notre souveraineté alimentaire, demande l'arrêt des négociations des accords transatlantiques de libre-échange.

 

Au contraire, la Confédération paysanne revendique un encadrement politique du commerce international par la puissance publique et la mise en place urgente de solutions humaines (harmonisation par le haut des normes sociales, relocalisation et régulation des marchés, transparence des marges faites sur les produits par les entreprises de transformation et de distribution…).

 

Parce que nous avons encore la possibilité de dire non aux accords transatlantiques de libre-échange et de construire une politique agricole pour des fermes respectueuses des hommes et de la nature, unissons-nous pour préserver la vie de nos campagnes !


Contacts :
MOBILISATIONS
Élections professionnelles 2019
Pourquoi voter?
en savoir +
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître les autres délégations locales
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Copyright Confédération paysanne du Centre