Home > Articles génériques > Actes des forums 2019
Partager sur :

Actes des forums 2019

L'agriculture paysanne: une réponse au changement climatique?

Forum co-organisé par les Confédération paysanne du Centre et du Cher - 21 mars 2019 - Le Subdray

Organisé au lycée agricole du Subdray, ce forum a rassemblé une soixantaine de participant.es : étudiant.es, paysan.nes mais également citoyen.nes, préoccupé.es par l'avenir de l'agriculture.

Jacques Caplat, agronome, ethnologue et fils de paysan, a introduit la soirée en rappelant l'origine anthropique du changement climatique et les conséquences sur nos écosystèmes. Il a ensuite énoncé les limites du modèle agricole actuel, basé sur des modèles théoriques réductionnistes, qui ne prennent pas en compte la complexité du vivant. Partant du postulat qu'un problème n'est pas égal à une solution, Jacques Caplat a présenté les techniques agricoles dites « alternatives » qui permettent à la fois de limiter les impacts de l'agriculture sur le réchauffement climatique et la résilience des agro-écosystèmes face aux aléas climatiques.

Cette présentation a été suivie d'un temps d'échanges avec les participant.es, qui a porté aussi bien sur des aspects techniques que sur une réflexion plus globale de la meilleure échelle pour appréhender le changement de pratiques agricoles.

 

Quelles innovations agronomiques face au changement climatique?

Forum co-organisé par les Confédération paysanne du Centre et d'Eure-et-Loir - 8 décembre 2019 - Chartres

Plus de 50 paysan.nes d'Eure-et-Loir mais également du Loir-et-Cher, qui s'interrogent sur l'adaptation de leur système céréalier face au changement climatique, ont participé à ce forum agricole organisé par la Confédération paysanne Centre-Val de Loire et la Confédération paysanne d'Eure-et-Loir.

Ce forum a débuté par l'intervention de Jean-Marc Meynard, directeur de recherche à l'INRA de Paris-Grignon et ancien président du conseil scientifique de l'APCA*. Spécialisé sur les processus d'innovation dans le cadre de la transition agro-écologique, Jean-Marc Meynard a présenté les intérêts de la diversification des assolements pour augmenter les rendements et les marges, réduire l'utilisation des pesticides et limiter l'impact économique des aléas climatiques. Il a ensuite identifié les freins socio-économiques à la diversification, qui concernent aussi bien le domaine de la recherche-développement, que la structuration des filières ou l'inadaptation des aides publiques. Jean-Marc Meynard a rappelé que la transition agricole passera nécessairement par un changement collectif de l'ensemble des acteurs du système agricole et non pas par des prises d'initiatives individuelles.

Jean-Bernard Lozier, paysan dans l'Eure en cultures intégrées et faisant partie d'un groupe DEPHY, a ensuite présenté les innovations agronomiques qu'il a lui-même mis en place sur sa ferme : diversification de la rotation, travail superficiel du sol, diminution importante de l'utilisation de produits phytosanitaires, etc. Jean-Bernard Lozier a démontré aux participant.es que la mise en place de pratiques agro-écologiques sans impacts sur les résultats économiques de l'exploitation était possible. Il a également rappelé l'importance de la réflexion collective pour l'innovation agricole.

 

Les contours de la PAC* 2020: quels impacts sur nos territoires?

Forum co-organisé par les Confédération paysanne du Centre et du Loiret - 10 décembre 2019 - Amilly

Actuellement en pleine négociation, la future politique agricole commune était au cœur de ce dernier forum agricole de l'année 2019. Plus d'une soixantaine d'étudiant.es de la filière ACSE du lycée du Chesnoy, accompagné.es de leurs professeurs, du proviseur du lycée et de paysan.nes du département ont assisté à cet évènement.

Mathieu Courgeau, éleveur laitier en Vendée, membre de la commission PAC* de la Confédération paysanne ainsi que de la plateforme "Pour une autre PAC*", a retracé l'historique de la construction de la PAC*, en démontrant le lien entre les réformes successives et l'évolution du modèle agricole français. Il a ensuite détaillé la structuration de la PAC* actuelle tout en en dressant le bilan. Mathieu Courgeau a également présenté les grands axes d'une PAC* idéale, qui permettrait de produire une alimentation de qualité accessible à tous, d'avoir des paysan.nes nombreux.euses sur les territoires, de rémunérer justement le travail paysan et d'accompagner une vraie transition du modèle agricole.

Les temps de débats qui ont ponctué la soirée ont permis aux participant.es de faire part, entre autre, de leurs craintes concernant la rémunération du travail paysan et du manque de budget pour accompagner la transition agricole.

 

 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération paysanne du Centre
Copyright Confédération paysanne du Centre
confederationpaysanne.centre@gmail.com, 87 A route de Chateau Renault 41000 Blois, 09 80 67 63 46